De nombreux demandeurs d'emploi font l'erreur de créer une section spéciale "stage" ou "bénévolat" dans leur CV. "> De nombreux demandeurs d'emploi font l'erreur de créer une section spéciale "stage" ou "bénévolat" dans leur CV. ">
5 choses à laisser de côté dans votre CV

5 choses à laisser de côté dans votre CV

Publié le 12/05/2022 • Manon Fourcade

Pour rédiger le CV parfait, il n'est pas nécessaire de tout mettre. Il vaut mieux laisser certaines choses de côté. Et non, ce n'est pas un mensonge.
Même pour les candidats les plus qualifiés, rédiger le CV parfait peut être une tâche ardue. Si l'on passe beaucoup de temps à se demander ce que l'on doit inclure - et comment le faire tenir dans le format magique d'une page -, il ne faut pas oublier de décider ce qu'il ne faut pas inclure. S'il peut être tentant de remplir son CV de détails supplémentaires, il est parfois préférable de choisir une taille de police plus grande et davantage d'espaces vierges - ce qui augmente la lisibilité - plutôt que de rebuter l'employeur avec des informations superflues.
 
Voici quelques éléments à éviter lors de la rédaction de votre CV :
 

Les mots "stagiaire" et "bénévole".

De nombreux demandeurs d'emploi font l'erreur de créer une section spéciale "stage" ou "bénévolat" dans leur CV.

Cela peut avoir beaucoup de sens pour quelqu'un qui cherche à montrer qu'il est dévoué à une cause particulière. Mais pour beaucoup d'entre nous, ce stage non rémunéré dans un cabinet d'avocats correspondait bien mieux à nos objectifs de carrière à long terme que ce job au salaire minimum chez McDonald's.
 
Que faire ?
Créez simplement une section "expérience professionnelle" où vous pouvez énumérer les expériences professionnelles rémunérées et non rémunérées. Ensuite, n'hésitez pas à laisser de côté les mots "stagiaire" et "bénévole".
 
 Sur le marché du travail concurrentiel d'aujourd'hui, les stagiaires sont souvent traités comme des employés ordinaires, mais sans les avantages salariaux. En énumérant vos tâches et vos réalisations dans votre CV, l'employeur aura une idée de la quantité de travail que vous avez réellement effectuée. En omettant le mot "stagiaire", vous encouragez simplement le recruteur à considérer cette expérience pour ce qu'elle était vraiment : un travail qui vous a permis d'acquérir des compétences importantes.
La plupart du temps, personne ne vous demandera si cette expérience était rémunérée ou non. Si la question est soulevée lors d'un entretien, soyez honnête, mais dites aussi que vous n'avez pas seulement servi du café toute la journée. "Oui, c'était techniquement un stage, mais j'ai vraiment le sentiment d'avoir contribué à l'entreprise de manière importante. L'une de mes principales tâches était...
 
Expériences professionnelles négatives ou non pertinentes
Il peut être tentant d'inclure tout ce que vous avez fait. Malheureusement, garder l'enfant de votre voisin n'est peut-être pas une expérience pertinente.
 
Que faire ?
Ne le mentionnez pas. Votre objectif est de donner une image de vous en tant que professionnel dans le domaine que vous avez choisi. Le baby-sitting ne convaincra personne de votre capacité à vendre des assurances, alors à moins que vous ne postuliez pour un emploi auprès d'enfants, ne le mentionnez pas.
Il en va de même pour tout emploi antérieur qui pourrait vous valoir une recommandation négative. Si vous avez été licencié pour cause de mauvais résultats, vous pouvez tout aussi bien faire comme si rien ne s'était passé. Bien sûr, vous ne voulez pas supprimer tellement d'anciens emplois que votre CV se retrouve avec des années douteuses de temps vide où vous n'avez vraisemblablement rien fait. Mais en tant que jeune professionnel, il est préférable de mentionner une expérience professionnelle solide que quatre ou cinq autres sans intérêt.
Si vous êtes contesté au sujet des périodes de chômage apparent, expliquez votre choix en fonction de ce que recherche votre recruteur : "En fait, j'ai fait quelques petits boulots à cette époque, mais je me suis dit que je garderais mon CV concentré sur les expériences qui m'ont préparé à ce poste."
Informations personnelles
Attention, les entreprises d'aujourd'hui prennent la non-discrimination au sérieux, et de nombreux recruteurs rejetteront tout simplement les candidats qui partagent trop d'informations personnelles.          
                                                                     
Notes faibles
Qu'il s'agisse d'une mauvaise moyenne ou d'une langue dont vous ne parlez que quelques mots, les mauvaises notes ne font que mettre en avant vos points faibles.
N'hésitez pas à mentionner vos bonnes notes et à faire savoir si vous avez obtenu la mention. Cependant, si vous avez quelque chose à se reprocher, la plupart des recruteurs ne remarqueront pas si vous omettez cette information. Ils supposeront probablement que vous étiez un étudiant moyen, ce qui pourrait même être à votre avantage, surtout si vous étiez en fait en dessous de la moyenne.
 
Que faire ?
Laissez les recruteurs vous poser la question, s'ils veulent savoir. Si on vous demande de fournir votre moyenne ou vos relevés de notes plus tard, faites-le. La plupart du temps, cependant, les recruteurs s'inquiètent moins de savoir si vous n'avez eu que des A et plus de savoir si vous pouvez faire le travail.